Personnages à réactiver Une série de performances de Pierre Joseph

29.04.2017 • 16H00 / Performance - Villa Sauber

Pierre Joseph
Cendrillon (Personnage à réactiver) (détail), 1993-2016 performance
Impression numérique sur papier Glossy Epson sur Dibond, sous verre acrylique,
174,7 x 118,2 cm
Courtesy de l’artiste et Air de Paris, Paris
© photo DR

Dans le cadre de l’exposition Poïpoï, Une Collection Privée à Monaco et en marge du salon artmonte-carlo, le NMNM présente une série de performances de l’artiste Pierre Joseph, les personnages à réactiver.

Un personnage à réactiver se joue en deux temps : il est d’abord présenté en chair et en os durant le vernissage de l’exposition pour laquelle il a été imaginé. C’est un acteur qui joue un rôle minimal, en boucle. Il ne parle pas. Ultérieurement […], une photographie le remplace, il devient alors un personnage « à réactiver ».L’acquéreur de cette photographie (et donc du personnage) peut alors renouveler cette performance à sa guise en respectant quelques règles. Les personnages à réactiver, sortes de caractères-types, sont joués lors des vernissages d’expositions par des acteurs qui endossent une panoplie et suivent quelques indications données par l’artiste pour incarner ces personnages. Ils interprètent par exemple le rôle d’une sorcière écrasée contre un mur, de Blanche-Neige endormie sur un lit, d’un guerrier à cheval, d’un motard accidenté ou encore d’un policier US en uniforme distribuant des tracts qui expliquent que les personnages de fiction sont en grève pour cause de surabondance de mauvais scénarii. Pour la suite de l’exposition, chaque sculpture vivante est remplacée par un tirage photographique. Cette image fonctionne à la fois comme représentation et comme outil puisqu’elle fait office à la fois de certificat de vente et de mode d’emploi pour une future réactivation. Les deux éléments de l’œuvre entretiennent un rapport de boucle ambigu, chacun étant respectivement la représentation et la documentation l’un de l’autre.

Jean-Max Colard, in ‘Prédictions’