Wim Wenders, Si loin, si proche!, 1993 En collaboration avec l'Institut audiovisuel de Monaco

19.04.2016 • / Projection - Théâtre des Variétés

Le choix de Marie-Claude Beaud, Directeur du NMNM
Dans le cadre de « Tout l’Art du Cinéma », programmation des Archives Audiovisuelles de Monaco


Titre original : « In weiter ferne, so nah ! »
Allemagne, 1993, couleurs et noir et blanc, 144 min.

Réalisation : Wim Wenders. Scénario : Wim Wenders, Richard Reitinger, Ulrich Zieger. Image : Jürgen Jürges. Décors : Albercht Konrad. Costumes : Esther Walz. Montage : Peter Przygolda. Musique : Laurent Petitgand, Laurie Anderson, Hebert Grönemeyer, U2, Johnny Cash, Simon Bonney, David Darling, Jane Siberry. Production : Ulrich Felsberg, Wim Wenders, Michael Schwarz. Avec : Otto Sander (Cassiel), Bruno Ganz (Damiel), Nastassja Kinski (Raphaëla), Martin Olbertz (Dying man), Aline Krajewski (Raissa), Monika Hansen (Hanna / Gertrud Becker), Peter Falk (Lui-même), Rüdiger Vogler (Phillip Winter), Heinz Rühmann (Chauffeur Konrad) Mikhaïl Gorbatchev (Lui-même), Lou Reed (Lui-même), Willem Dafoe (Emit Flesti)

Dans « Les Ailes du désir », l’ange Damiel choisissait de devenir simple mortel pour l’amour de Marion, une trapéziste. Il abandonnait son ami Cassiel à sa triste condition d’ange, d’observateur silencieux des vies humaines. Six ans plus tard : « Si loin, si proche ! » Le Mur de Berlin est tombé. Cassiel est là, par-dessus l’épaule de Mikhaïl Gorbatchev, lisant ses pensées. Il aimerait s’exprimer, s’exclamer, critiquer plutôt que toujours acquiescer. Mais il n’en a pas le droit. Sa compagne, l’ange Raphaëla, sent que l’intimité qui les liait s’étiole : Cassiel ne veut plus être un ange, il attend la moindre occasion pour passer de l’autre côté.