George Condo – Humanoïdes

31.03.2023 - 01.10.2023 / Villa Paloma

George Condo
Rodrigo’s wife, 2011
Huile sur lin
137,5 x 122,6
Collection privée
© 2023 George Condo / Artists Rights Society (ARS), New York.

L’univers de la science-fiction est peuplé d’ « humanoïdes », de « réplicants », d’androïdes et autres clones, fabriqués à l’image de l’homme. Sont-ils plus rares sur les murs de nos musées ? L’idéal mimétique qui prévaut pour la peinture ancienne a fait naître un nombre incalculable de représentations « semblables », « comparables » aux humains. Seules toutefois quelques rares effigies ont accédé au stade d’ « humanoïdes », à celui de « golem » sur le point de prendre vie. Les portraits de Rembrandt sont de ceux-là.

Qu’en est-il d’une peinture moderne pour laquelle la « vérité » du médium (l’abstraction), a supplanté un projet réaliste que l’invention de la photographie avait rendu caduc ? Relevant le défi, George Condo s’est employé à tirer la peinture moderne vers le « presque humain ». Il a repris le problème à sa source : s’est emparé du Cubisme, en a inversé les intentions ; l’a humanisé. Il s’est fait le tenant d’un « cubisme psychologique », a voulu voir dans les déformations de Picasso ou de Braque, non pas l’avènement d’une « peinture pure », mais une exploration réaliste de la psyché humaine. Ce faisant, Condo place ses pas dans ceux de Fénéon qui, visitant l’atelier de Picasso au temps des Demoiselles d’Avignon, conseille à celui qui était encore un jeune artiste de se vouer à la caricature. Condo creuse ce sillon, plaçant la déformation cubiste au même niveau que celle des caricaturistes : une façon singulière de réinventer la Figuration.

Au fil de huit chapitres, l’exposition retrace la continuité d’une œuvre foisonnante qui va des « extra-terrestres » au bottin mondain, de Guido Reni aux Pieds Nickelés. Ponctuée de peintures réalisées spécialement, l’exposition ouvre aux regardeurs les portes de la fabrique, aussi folle qu’érudite, des Humanoïdes. 


Commissaire : Didier Ottinger

S'INSCRIRE
Recevez l'actualité du NMNM
S'INSCRIRE