Etonne moi ! Serge Diaghilev et les Ballets russes

09.07.2009 - 27.09.2009 / Villa Sauber

Antoine Dolin (Patrick Healey-Kay dans le rôle du Beau Gosse dans Le Train Bleu, 1924
Photographie de Bassano Studio, Londres
Archives Monte-Carlo SBM

Entre 2009 et 2010, toutes les institutions culturelles de la Principauté ont célébré le Centenaire des Ballets Russes avec des événements conçus par le Nouveau Musée National de Monaco mais également les Ballets, L’Orchestre Philharmonique, Le Printemps des Arts…

L’exposition du Nouveau Musée National de Monaco Etonne-moi ! Serge Diaghilev et les Ballets Russes ouvre le bal. Cette manifestation, riche de deux cent soixante œuvres liées aux saisons russes produites entre 1909 et 1929, est centrée sur la personnalité de Diaghilev.

Coproduite par le Nouveau Musée National de Monaco et la Fondation Culturelle Ekaterina de Moscou, l’exposition Etonne-Moi ! Serge Diaghilev et Les Ballets Russes a été inaugurée en Principauté le 8 juillet 2009 à la Villa Sauber et dans la Salle des Arts du Sporting d’Hiver avec une performance des Ballets de Monte-Carlo. L’ exposition présentée au public cet été à Monaco voyagera ensuite à la State Tretiakov Gallery de Moscou du 27 octobre 2009 au 25 janvier 2010.

« Étonne-moi ! »

(…) J’étais à l’âge absurde où l’on se croit poète et je sentais chez Diaghilev une résistance polie. Je l’interrogeais : « Étonne-moi, me répondit-il, j’attendrai que tu m’étonnes. » Cette phrase me sauva d’une carrière de brio. Je devinai vite qu’on n’étonne pas un Diaghilev en quinze jours. De cette minute, je décidai de mourir et de revivre (…)

Jean Cocteau – Lettre de 1939

En mai 1909, Sergei Diaghilev révolutionne le monde de la danse avec les premières représentations des Ballets Russes au Théâtre du Châtelet à Paris, qui combinaient vitalité, grâce, originalité et virtuosité. Les productions magistrales de Diaghilev des années 1910 à 1920 confrontèrent les plus grands danseurs, chorégraphes, artistes et compositeurs tels que Nijinski, Pavlova, Fokine, Massine, Bakst, Picasso, Gontcharova, Stravinsky et Satie.

L’exposition du Nouveau Musée National de Monaco réunit 260 oeuvres provenant de collections publiques et privées internationales autour de la personnalité de Diaghilev et des artistes avec lesquels il travailla. Elle souhaite tout particulièrement mettre en valeur les créations des Ballets russes à Monte-Carlo : notamment Narcisse, La Chatte, Le Train Bleu.

L’exposition, présentée à la Villa Sauber, réunira un ensemble de peintures, dessins préparatoires et maquettes de décors, costumes, ainsi que des archives manuscrites et sonores datant de 1909 à 1929. Ces oeuvres sont issues de collections européennes, russes et nord-américaines.

Par ailleurs, grâce au soutien du Groupe Monte-Carlo SBM, la somptueuse Salle des Arts du Sporting d’Hiver de Monaco sera également associée à cet événement en présentant le célèbre rideau de scène « Le Train Bleu » de Pablo Picasso appartenant au Theater Museum of the Victoria and Albert Museum de Londres.

D’importantes institutions sont associées au projet, telles que le Fine Art Museums of San Francisco, le Los Angeles County Museum, la State Tretiakov Gallery de Moscou, le State Glinka Museum of Theater and Music de Saint-Pétersbourg ou encore le Victoria and Albert Museum de Londres.

L’exposition est accompagnée d’un catalogue largement illustré, avec la participation de spécialistes de l’histoire des Ballets Russes et des arts visuels tels Alexandre Schouvaloff, Nicoletta Misler, Jean-Claude Marcadé, Lynn Garafola, Olga Brezgin, Elena Fedosova, Evgeniia Iliukhina, Vadim Gaevskii, Sjeng Scheijen. L’ouvrage sera publié en français, russe et anglais aux éditions Skira


Commissaire de l’exposition : Nathalie Rosticher Giordano
Direction scientifique : John E. Bowlt (professeur de l’University of Southern California, Los Angeles) et Zelfira Tregulova (Vice-directrice du Moscow Kremlin Museums).
Mise en scène : Pierre Passebon