La Carte d’après nature Une sélection d'artistes par Thomas Demand

18.09.2010 - 22.02.2011 / Villa Paloma

Luigi Ghirri, Ferrara 1981 de la série Topographie – Iconographie (détail) – Paola Ghirri ©Eredi di Luigi Ghirri

Pour l’exposition inaugurale de la Villa Paloma le Nouveau Musée National de Monaco confie à l’artiste allemand Thomas Demand le rôle de « guest curator ».

Monaco ! Le surréalisme ! La nature ? Il n’y a pas beaucoup de nature à voir, même sile pays entier repose sur un sévère rocher troué de grottes qui furent habitées par l’Homme de Grimaldi, avant même que des animaux aient été peints sur les murs à Lascaux. Il y a là des terre-pleins centraux, hydrocultures bien entretenues, des petits parcs. Mais rien ici ne pourrait sustenter mon appétit teuton pour la nature sauvage. Cependant, il y a un mode de vie qui aurait pu plaire aux Surréalistes (et ce fut en effet le cas), de fantastiques jardins botaniques, qui ont servi de base au carton d’invitation et, près de la Villa Paloma, un musée anthropologique presque vide qui nous fournit une vitrine pour les modèles en porcelaine de Chris Garofalo. Alors, me suis-je dit, si l’on parle ici de nature, cela doit être de la nature domestiquée, comme les plantes en pots, les jardins, les parcs à thème et les reconstitutions de la nature sauvage. Transformations, tous genres de présentation, d’interprétation et, finalement, de représentation symbolique

Extrait du texte rédigé par Thomas Demand dans la publication de l’exposition

Le concept de l’exposition se réfère au magazine à la courte vie de René Magritte, « la Carte d’après nature »*. À partir de 1952, et le temps de 14 numéros, il combine poésie, illustrations, nouvelles et autres contributions puis envoie ces publications sous forme de simples cartes postales. Sur un mode similaire, l’artiste Thomas Demand a sélectionné pour l’exposition des travaux d’artistes ayant tous mené une réflexion sur la Nature et ses représentations, liés les uns aux autres de manière poétique, associative et élégante. Deux idées guident la combinaison des travaux des artistes présentés : les formes d’une nature apprivoisée et le dialecte abrupt du surréalisme forgé par Magritte qui depuis reste une source d’inspiration. Tout comme Magritte liait ses œuvres à des idées virulentes de toutes origines, des artistes appartenant à plusieurs générations différentes sont inclus dans la sélection très variée faite par Demand, qui comprend entre autres Kudjoe Affutu, Saâdane Afif, Becky Beasley, Martin Boyce, Tacita Dean, Thomas Demand, Chris Garofalo, Luigi Ghirri, Rodney Graham, Henrik Håkansson, Anne Holtrop, August Kotzsch, René Magritte, Robert Mallet-Stevens, Jan et Joël Martel et Ger van Elk.

* « la Carte d’après nature », d’après un concept original de René Magritte (1952) ©Charly Herscovici – Bruxelles.


Cette exposition est organisée avec le soutien de la Fondation René Magritte-Bruxelles.

Commissaire de l’exposition : Thomas Demand
Commissaire associé : Cristiano Raimondi