LAB #2, Hors catégories

26.01.2018 - 18.03.2018 / Villa Sauber

Damien Mac Donald
Behind the curtain, 2017
Encre de Chine sur papier
Courtesy de l’artiste

Le Nouveau Musée National de Monaco présente LAB#2, Hors Catégories avec Berger&Berger, Patrick Corillon, Félix Dol Maillot et Damien MacDonald.


Le LAB consiste à faire du musée un laboratoire et rendre cristallines les expériences qu’on y mène. Amener les publics à regarder le musée en même temps qu’ils le parcourent et ne plus être de simples visiteurs: transformer leur passage en partage.

Initiée à la Villa Sauber il y a deux ans, avec un premier LAB centré sur les fonctions et les métiers qui fondent les activités du musée, l’expérience avait su interpeller et séduire les visiteurs en leur montrant l’envers du décor qu’ils parcourent habituellement.

Avec cette seconde édition, LAB#2 propose de poursuivre la redéfinition du musée. Mieux : d’en finir avec les définitions. Sortir des sentiers battus avec des créateurs hors catégories qui bousculent le sens du mot artiste par des pratiques protéiformes. Aux invités, désormais, d’interroger le lieu qu’ils investissent, pour exposer cette remise en question. Le NMNM a donc demandé à quatre artistes d’imaginer le musée de l’avenir.

Leurs propositions sont venues s’ajouter à l’exposition des œuvres de Michel Blazy, artiste originaire de Monaco et reconnu internationalement pour sa pratique consacrée aux matières périssables. Des sculptures vivantes, issues des collections nationales, qui bousculent les habitudes du musée en matière de conservation.

Autre artiste attaché à la Principauté, Félix Dol Maillot propose avec Déconstruction un ensemble de photographies réalisées sur place en 2016 et qui prennent la Villa Sauber comme objet de réflexion. En isolant des détails du bâtiment pour en révéler la beauté en même temps que la précarité, il crée une temporalité paradoxale où l’histoire et le futur des lieux fusionnent.

A l’instar de leur travail sur l’architecture muséale, Berger&Berger suggèrent une réforme des principales données qu’un musée se doit habituellement de contrôler : l’exposition lumineuse, le taux d’humidité et la température. Les deux frères ont uni leurs champs d’expertise, l’art, l’architecture et le design, avec des installations déstructurant chaque composante pour explorer en profondeur les aspects techniques d’un lieu d’exposition.

Patrick Corillon réinvente l’Histoire — histoires de la Villa Sauber, de Monaco, de la littérature, de l’art et de la performance ou de l’architecture… Avec des légendes, il produit des mythes. Il a tiré des collections du NMNM un catalogue déraisonné, chimérique : poétique. Créateur tous azimuts, son domaine de prédilection est la langue. Pour preuve : son jeu de sept familles auquel les visiteurs pourront s’essayer.

Pour Damien MacDonald l’art est un moyen de se perdre, de lâcher prise, de déconnecter, comme on dit, pour mieux défragmenter le disque dur de nos esprits si sollicités. A travers ses dessins, son film et une bande-dessinée, il convoque la mythologie, l’antiquité, la kabbale, l’alchimie et jusqu’à Marcel Duchamp pour engendrer une rêverie des plus contemporaines, c’est-à-dire : un conte sans âge.

Tout ceci nous rappelle qu’un musée est avant tout lieu de production et d’expérimentation de la mémoire collective.


Commissaire de l’exposition : Marie-Claude Beaud