Les poupées en plastique

Détail d’une poupée
Cartonnage enduit de celluloïde, yeux dormeurs
Collection NMNM, NT553
Photo NMNM

Les premières poupées en plastique sont fabriquées à partir de la fin du XIXe siècle. Le celluloïde, économique, facile à produire et à traiter, commence à supplanter les matières traditionnelles. Ce composé sera lui-même évincé au milieu des années 1950 avec l’essor de nouvelles matières plastiques.

Cette ère moderne des poupées est représentée au sein de la Collection du NMNM par un ensemble d’environ 200 éléments. La production de ce fonds s’étend sur plus d’un siècle. Il est composé de modèles et de fabricants variés : poupées du monde, baigneurs, mannequins ; produits par les Sociétés Nobel de France, Alexander Doll Compagny, Wernicke, Gégé, Clodrey, Bella, Crolly Doll, Mattel…

Derrière son apparente unicité matérielle, le fonds des poupées en plastique et élastomère se décline en une diversité de familles et d’aspects : cellulosique, polyamide, polystyrène, polychlorure de vinyle, polyester, caoutchouc naturel ou synthétique; sous forme de plaque, de mousse ou de film, transparent ou opaque, brillant ou mat, dur ou souple. Ces composés se dégradent différemment sous les effets de la lumière, de la chaleur ou de l’humidité. Il est donc essentiel de pouvoir les identifier précisément pour engager une démarche efficace de préservation.