Hercule Florence, un Monégasque et son époque Par Thomas Fouilleron et Thierry Thomas

11.05.2017 • 18h30 / Rencontre / Conversation - Villa Paloma

 

Passeport délivré à Antoine Romuald Hercule Florence par la police générale de la Principauté de Monaco, 31 juillet 1823 et sa souche (à gauche)
Collection C.H. Florence – Leila et Silvia Florence, São Paulo / Archives du Palais princier de Monaco

Photo NMNM/Andrea Rossetti

Dans le cadre de l’exposition Hercule Florence. Le Nouveau Robinson, le NMNM invite Thierry Thomas et Thomas Fouilleron à croiser leurs recherches et récits autour des premières années de la vie d’Hercule Florence à Monaco, Nice et alentours, de sa naissance en 1804 à son départ pour le Brésil en 1824.

Thomas Fouilleron est Directeur des archives et de la bibliothèque du Palais princier de Monaco, docteur en histoire, chercheur associé au Centre de la Méditerranée moderne et contemporaine (EA 1193 – Université de Nice Sophia Antipolis).
Sa thèse a été publiée sous le titre « Des princes en Europe. Les Grimaldi de Monaco, des Lumières au printemps des peuples » (Paris, Champion, 2012).

Thierry Thomas est historien et traducteur, attaché depuis 2010 à l’Institut Hercule Florence. Il y a édité différents manuscrits de l’inventeur monégasque (dont la toute récente publication « L’ami des arts livré à lui-même ou Recherches et découvertes sur différents sujets nouveaux »), mais aussi produit des travaux de recherches exploratoires et traduit divers articles et ouvrages sur Hercule Florence et sur d’autres sujets.