Steve McQueen, TWELVE Years a Slave, 2014 En partenariat avec l'Institut audiovisuel de Monaco

22.03.2022 • 20H00 / Projection - Théâtre des Variétés

Le NMNM et l’Institut Audiovisuel de Monaco ont choisi de collaborer en programmant les créations d’artistes dont la pratique se situe à mi-chemin entre le cinéma et l’art contemporain : films singuliers par leurs formes, leur système de narration, mais aussi par leur mode de production et de diffusion. Pour cette saison 2021-2022, la programmation Tout l’art du cinéma de l’Institut audiovisuel de de Monaco et le NMNM présentent le film de Steve McQueen, Twelve Years a Slave, 2014, en correspondance avec l’exposition TREMBLEMENTS, Acquisitions récentes du NMNM présentée à la Villa Paloma jusqu’au 15 mai.

Sorti en 2014, Twelve Years a Slave est une adaptation de l’autobiographie de Solomon Nothup, un Afro-Américain enlevé et vendu comme esclave dans une plantation de Louisiane dans les années 1840. Le film montre l’esclavage comme une aliénation, celle du corps d’un homme privé de liberté et systématiquement humilié par un propriétaire d’une cruauté sans limite.

Le choix de cette production hollywoodienne dans le cadre de ce label peut sembler inhabituel, le film n’en reste pas moins un objet cinématographique singulier. Fidèle à sa démarche de plasticien, Steve McQueen dont l’œuvre est simultanément présentée à la Villa Paloma dans une exposition des collections du musée abordant les notions d’identité, de multiculturalisme, propose un rapport au corps et au temps qu’il est rare de rencontrer dans les productions cinématographiques dites populaires. Les plans séquences, les gros plans, la répétition suscitent à la fois colère, résignation, empathie, pour enfin rappeler que toute liberté n’est jamais acquise. 

Steve McQueen, artiste et metteur en scène, est né à Londres en 1969. Que ce soit dans ses longs-métrages, ses installations audiovisuelles ou ses sculptures, sa démarche s’articule toujours autour de thèmes universels et politiques tels que la guerre, l’immigration ou l’esclavage. Son parcours atteste la transversalité de sa pratique, et de fait les publics auxquels elle s’adresse.

Il a été lauréat du Turner Prize en 1999, Caméra d’Or au festival de Cannes pour son premier long métrage Hunger en 2008 et a représenté la Grande Bretagne à la Biennale de Venise en 2009. 

Twelve Years a Slave est son troisième long métrage; il a été récompensé de l’Oscar du meilleur film en 2014 et de nombreux autres prix. 


Première partie
L’instantané « Monaco en films », issu des collections de l’Institut.

Twelve Years a Slave
Steve McQueen

États-Unis, 2014, couleur, 133 min., vostf.

Réalisation : Steve McQueen. Scénario : John Ridley, d’après Douze ans d’esclavage de Solomon Northup. Image : Sean Bobbitt. Musique originale : Hans Zimmer. Décors : Adam Stockhausen. Costumes : Patricia Norris. Montage : Joe Walker. Production : River Road Entertainment, Regency Enterprises, Plan B Entertainment, New Regency Pictures, Film4 (London). Avec : Chiwetel Ejiofor (Solomon Northup), Michael Fassbender (Edwin Epps), Benedict Cumberbatch (Ford), Paul Dano (Tibeats), Garret Dillahunt (Armsby), Paul Giamatti (Freeman), Scoot McNairy (Brown), Lupita Nyong’o (Patsey), Adepero Oduye (Eliza), Sarah Paulson (Mistress Epps), Brad Pitt (Bass).


Théâtre des Variétés, 1 bd. Albert Ier

Billetterie sur place le soir de la projection.
Tarifs : 6 €
Etudiants et moins de 21 ans : 3 €

Parking : Condamine
Bus : Place d’Armes ou Stade nautique